Câble anti-feu : pour quelle utilisation ?

Le câble anti-feu lutte contre l’incendie des installations à l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments ou des véhicules. Les applications sont diverses.En effet, on retrouve le câble anti-feu dans les systèmes suivants  :

  • Electroniques
  • Communication
  • Systèmes d’instrumentation
  • Systèmes de sécurité à bord de quelque chose ou à l’intérieur d’un périmètre
  • Etc.

L’objectif du câble anti-feu

Quelle que soit l’utilisation du câble (téléphonie, etc.), le câble doit résister à une certaine puissance et bien entendu être ignifugé pour résister au feu dans le cadre d’applications de sécurité et de lutte contre l’incendie.
L’intégrité électrique du câble doit rester intacte pendant au moins 3 heures, afin d’activer ou de maintenir des fonctions essentielles telles que la lutte contre l’incendie, l’annonce publique, les systèmes d’extraction de fumée, les arroseurs, les éclairages d’urgence, le système d’éclairage et d’évacuation, etc.

Pendant l’incendie, l’émission de fumée est exempte de gaz corrosif, et ne pas gêner les personnes travaillant à la sécurité incendie dans l’environnement bâti. Par ailleurs, si le câble est soumis à un incendie pendant de longues périodes, sa résistance facilite également un arrêt ordonné des équipements critiques.

Qu’est-ce qu’un câble anti-feu ?

Cable anti-feu Sermes

Dans toutes les catastrophes incendies, la fumée liée à la combustion, la chaleur et les fumées toxiques sont les principaux obstacles à l’évacuation sécuritaire d’un bâtiment ou d’une zone. Ainsi une contribution majeure à la lutte contre ces dangers est l’utilisation de câbles ayant :

  • Une résistance au feu pour l’intégrité du circuit
  • Un retard de feu
  • Une faible fumée
  • Des propriétés non halogénées

 

Un câble anti-feu passe différents tests avant d’être mis sur le marché :

  1. Un test sur la densité de fumée
    Il définit la densité maximale de fumée produite lors de la combustion du câble avec un feu standard.
  2. Un test de gaz corrosif et acide
    Les matériaux du câble doivent débiter un maximum de 0,5% de gaz acide.

Ces tests sont tous spécifiés dans la description «faible émission de fumée et de gaz corrosifs lorsqu’ils sont affectés par un incendie». Il est peu probable que les câbles en PVC ou des matériaux halogènes similaires passent ces tests.

L’utilisation de ces câbles

Les câbles ignifugés sont principalement utilisés dans le câblage de :

  • Circuits de sécurité résistants au feu (les zones exposées au feu, les aéroports, les cinémas, les métros et les trains, etc.)
  • Systèmes de communication vocale d’urgence (dans un immeuble de grande hauteur, entre des postes de contrôle, etc.)
  • Contrôle de services d’instrumentation dans les complexes industriels, commerciaux et résidentiels , les casernes de pompiers, les salles de spectacles, etc.

Ceux-ci sont utilisés dans la conception et l’installation de systèmes d’alarme incendie.

Une utilisation dans des secteurs exigeants

Les chemins de fer et l’automobile sont par exemple des secteurs exigeants, mais il en existe d’autres. Ils nécessitent un câble anti-feu qui garantit la transmission de la puissance et des signaux en cas de sinistre. Le caractère de secteur exigeant est très large. A titre d’illustration dans le domaine dit routier (dont le métro et les trains), ces câbles spéciaux sont utilisés dans les compartiments moteur, pour les capteurs, etc.

Un câble anti-feu est conçu et fabriqué pour des performances dans les applications les plus extrêmes.

Le problème de la sécurité revêt une importance primordiale, notamment pour les navires (ce ne sont pas les seuls…). Le nombre de solutions souligne qu’il existe diverses configurations et tailles. Les câbles anti-feu les plus exigeants ne connaissent pas d’interférences lorsqu’ils sont placés ensemble, et ont un poids le moins lourd possible. Et bien entendu, les câbles doivent rester souples.

Il existe des câbles anti-feu spécifiques pour la défense et la sécurité. Ils doivent en plus des configurations extrêmes, répondre à certaines spécifications militaires. Ce marché comprend la défense navale, les câbles pour la force terrestre, les communications militaires et les applications dans les prisons. Ces câbles anti-feu sont bien entendu robustes et durables comme les autres, mais en plus ils doivent résister à une variété d’huiles, de carburants et d’autres produits chimiques, offrant des performances impressionnantes. Mais toujours avec de faibles productions de fumée et zéro halogène.

Robotique et automatisation

Les câbles pour la robotique industrielle et l’automatisation nécessitent une grande flexibilité et une fiabilité pour les torsions répétées dans les pièces mobiles. Les câbles anti-feu dédiés à ces environnements ne doivent pas être endommagés par ces contraintes.

Selon le composé appliqué au câble, toujours sans halogène évidemment, coefficient de frottement dans l’isolation doit être faible, et la partie mobile offrir une excellente fiabilité mécanique. Dans certaines circonstances, en plus de la résistance au feu, le câble doit avoir une excellente résistance au froid.

> Où acheter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.